La Fédération départementale des chasseurs de la Saône-et-Loire (FDC 71) représente officiellement la chasse dans le département auprès des administrations et des élus en les conseillant et en défendant les intérêts des chasseurs.

Association de loi 1901, elle a vu le jour en 1924 par la volonté des chasseurs afin d’organiser la chasse et de lutter contre le braconnage. Elle est administrée par un conseil d’administration élu par l’ensemble des chasseurs du département. Tout titulaire d’un permis de chasser validé pour le département est adhérent à la Fédération, ainsi que tout bénéficiaire d’un plan de chasse ou d’un plan de gestion.

La Fédération des chasseurs a dû et a su évoluer au fil des décennies en développant certains domaines de compétences afin de répondre à de nouvelles exigences dont des missions de service public. Le code de l’environnement (articles L421-5 à L421-11-1) précise les missions des Fédérations départementales des chasseurs.

La FDC 71 exerce sa mission principale qui est de « participer à la mise en valeur du patrimoine cynégétique départemental et à la protection et à la gestion de la faune sauvage ainsi que de ses habitats ». Elle assure, de plus, « la promotion et la défense de la chasse ainsi que des intérêts de ses adhérents ».

L’arrêté du 4 décembre 2003 du Ministère de l’Ecologie et du développement durable, portant modèle des statuts des Fédérations départementales des chasseurs, leur attribue également d’autres rôles qui peuvent être regroupés par grands thèmes :

  • Le permis de chasser (organisation de la formation des candidats aux épreuves théoriques et pratiques et organisation matérielle de l’examen) ;
  • La formation et l’information ainsi que des actions d’éducation et de sensibilisation à l’environnement ;
  • La coordination et l’appui technique aux actions des territoires de chasse (associations communales, territoires privés et associations communales de chasse agréées) ;
  • La prévention et l’indemnisation des dégâts de gibier ;
  • La prévention du braconnage ;
  • L’élaboration du Schéma Départemental de Gestion Cynégétique en association avec les propriétaires, les gestionnaires et les usagers des territoires.

La FDC 71 est agréée au titre de la protection de l’environnement.

Basé des années à Mâcon à la Maison de l’Agriculture, le siège de la FDC 71 est depuis 2001 situé sur la commune de Viré sur le canton de Lugny.

presentation

La FDC 71 est représentée à l’échelon régional par la Fédération régionale des chasseurs (FRC) de Bourgogne. Celle-ci organise la coopération entre les Fédérations départementales des chasseurs de la région administrative et assure la coordination de leurs activités en liaison avec la Fédération nationale des chasseurs (FNC). Elle est l’interlocuteur auprès des différentes représentations de l’Etat et de la Région. Elle travaille particulièrement dans les domaines de l’expertise et du conseil sur des thématiques environnementales et d’aménagement du territoire.

La FNC assure la représentation des Fédérations départementales et interdépartementales des chasseurs au niveau national. Elle est chargée d’assurer la promotion et la défense de la chasse ainsi que la représentation des intérêts cynégétiques. Elle coordonne l’action des Fédérations départementales et interdépartementales des chasseurs ainsi que celle des associations de chasse spécialisée.

La chasse en Saône-et-Loire en quelques chiffres

Le département de Saône-et-Loire, c’est :

573 communes pour une superficie de 861 412 hectares, 575 000 habitants, une surface agricole utile d’environ 517 400 hectares et une surface boisée de 204 000 hectares.

La chasse en Saône-et-Loire, c’est :

  • Un territoire chassable de 731 000 ha dont 204 000 ha de bois,
  • 13 100 chasseurs et 1 500 territoires de chasse (1 000 chasses particulières et 500 associations de chasse communales),
  • 200 nouveaux chasseurs formés chaque année,
  • Des pratiques de chasse variées, individuelles ou collectives, avec ou sans chien,
  • Des orientations pour la Chasse inscrites dans un Schéma départemental de gestion cynégétique pour 6 ans, approuvé par le Préfet,
  • Des suivis patrimoniaux pour de nombreuses espèces de la faune sauvage chassable ou protégée,
  • Une implication forte dans la gestion des habitats en développant des partenariats avec le monde agricole et les représentants des intérêts forestiers,
  • Les chasseurs de Saône-et-Loire indemnisent chaque année les agriculteurs des dégâts occasionnés par le grand gibier (moyenne d’environ 335 000 € par an).
"Retour en haut de page"