Le dispositif AGRIFAUNE : 3 conventions

Une convention régionale

Une convention régionale Bourgogne/Franche-Comté réunit plusieurs partenaires du monde agricole et du monde de la chasse de 5 départements dans la mise en œuvre d’un programme d’actions. La FDC 71 mène des travaux en partenariat avec la Chambre d’agriculture de Saône et Loire, la Coopérative agricole Bourgogne du Sud et l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (OFB à partir du 1er janvier 2020) sur la thématique des cultures sous couvert. L’objet de ce travail consiste à évaluer pour la faune et le gibier en particulier ces pratiques agricoles en plein développement dans notre département. Les nouvelles techniques mises en œuvre par les exploitants agricoles concernés présentent des intérêts et des limites pour le développement de la biodiversité. Dans ce travail, la FDC 71 contribue à les déterminer afin de constituer un socle de données techniques et économiques alimentant le conseil agricole pour une agriculture plus respectueuse de l’environnement.

CONTACT : Gaëtan BERGERON

Une convention nationale sur les haies

La FDC 71 est reconnue pour ses compétences sur le bocage et est régulièrement sollicitée pour contribuer à différents travaux sur cet agrosystème qui concerne les 2/3 des territoires de chasse du département. Une convention particulière lie la FDC 71 à la Chambre d’agriculture de Saône et Loire, et à l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (OFB à partir du 1er janvier 2020) pour effectuer un travail particulier sur le pied de haie. En effet, c’est au pied de la haie, au sol, dans les talus, les fossés et les bandes enherbées associées à la haie qu’une part essentielle du cycle biologique de nombreuses espèces est accomplie (lieu de nidification ou de mise bas, ressource alimentaire, refuge et déplacement). Pour certains aspects, cette partie de la haie est mal connue et le travail consiste à mieux cerner les impacts des pratiques agricoles d’entretien de ces espaces sur les espèces les fréquentant. Là également, il s’agit à terme d’alimenter le conseil agricole afin que ces pratiques soient compatibles avec la production de faune sauvage.

CONTACT : Thierry PEYRTON

Une convention nationale sur les méteils

La production de méteils (le plus souvent mélange de céréales et de légumineuses) est en expansion en France notamment pour sa vocation fourragère. Elle contribue à augmenter l’autonomie alimentaire des élevages de bovins dans notre département. Ces cultures sont particulièrement intéressantes pour la faune et le gibier. Souvent présentes en hiver et constituant une ressource alimentaire et un refuge appréciés par de nombreuses espèces, elles constituent donc un élément à priori positif pour la biodiversité. Toutefois, la nature des mélanges utilisés, les périodes de semis, les pratiques de récolte génèrent des situations différentes qu’il convient d’évaluer pour leurs intérêts et inconvénients vis-à-vis de la faune sauvage. A l’issue de ce travail mené en partenariat avec la Chambre d’agriculture de Saône et Loire, la Coopérative agricole Bourgogne du Sud et l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (OFB à partir du 1er janvier 2020), les connaissances acquises permettront de conjuguer au mieux les intérêts agronomiques et faunistiques de ces cultures.

CONTACT : Gaëtan BERGERON

La valorisation du bois bocager

Aujourd’hui, la valorisation économique du bois bocager fait partie des solutions proposées aux exploitants agricoles et à différentes collectivités pour conserver à moindre coût les haies, les bosquets ou les arbres isolés. Cette valorisation repose sur la construction de filières économiques permettant de rémunérer le producteur (exploitants agricoles, communes, syndicats mixtes…) pour la vente du bois produit par son bocage, voire ses parcelles forestières. 2 filières ont ainsi été développées depuis 2016 en partenariat avec la Coopérative agricole Bourgogne du Sud avec le soutien de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), de la Région Bourgogne-Franche-Comté, de l’EUROPE (programme LEADER) et du Pays de la Bresse bourguignonne ; il s’agit du bois plaquettes énergie et du bois plaquette paillage végétal. En 2019, cette action conjointe entre la FDC 71 et la coopérative permet d’alimenter 4 chaufferies collectives et 2 particulières pour environ 500 tonnes de bois et de livrer 2000 sacs de 40 litres dans les jardineries Gamm vert de la Région destinés aux particuliers pour le paillage des plantations. Vous pouvez participer à cette production, encadrée par des règles de respect de l’environnement, en produisant ou achetant des plaquettes de bois.

CONTACT : Thierry PEYRTON