Grippe aviaire : la Saône-et-Loire en risque élevé

La France toujours indemne de grippe aviaire mais le risque devient élevé

Depuis les premiers cas de grippe aviaire confirmés aux Pays-Bas le 23 octobre dernier, les déclarations de mortalité d’oiseaux pour cause de grippe aviaire s’accélèrent ces derniers jours, notamment aux Pays-Bas, proche de la frontière française.
Aucun cas n’a été déclaré en France pour l’instant, mais d’autres nombreux autres cas ont été recensés, principalement chez les oiseaux sauvages (8 aux Pays-Bas, 13 en Allemagne) mais aussi en élevage (1 au Pays-Bas, 2 au Royaume-Uni). La souche de virus H5N8 ayant causé de la mortalité d’oiseaux en Russie et au Kazakhstan, est celle qui est retrouvée dans la grande majorité de ces cas en Europe. Elle semble proche de celle ayant circulé en France à l’hiver 2016-2017.

Cette situation très évolutive a amené le Ministère en charge de l’agriculture à décider d’un passage au niveau de risque élevé des départements ayant une zone à risque particulier (ZRP= zone humide). La Saône-et-Loire fait partie de ces départements.

Dans ces zones-là le transport et l’utilisation des appelants pour la chasse au gibier d’eau sont interdits, ainsi que les lâchers de gibier, sans possibilité d’y déroger.

Les autres territoires français restent en niveau de risque modéré.

Arrêté ministériel du 4 novembre