Influenza aviaire : passage en risque modéré

Considérant l’évolution favorable de l’épizootie d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) en France, le ministre de l’agriculture et de l’alimentation a pris la décision, par arrêté du 09/05/2022, d’abaisser le niveau de risque vis à vis de l’influenza aviaire de « élevé » à « modéré » sur certains départements, dont fait partie la Saône-et-Loire.

Cette diminution du niveau de risque entraîne la levée de l’obligation de mise à l’abri des volailles pour les exploitations situées hors ZRP uniquement. L’obligation de mise à l’abri est maintenue pour les exploitations situées en ZRP (consultez la carte).

Considérant le caractère inédit de l’épizootie 2021-2022 et le maintien prolongé du niveau de risque « élevé » vis-à-vis de l’IAHP qui a contraint les élevages à une mise à l’abri plus longue que les années précédentes, et compte tenu des potentielles atteintes au bien-être animal suite à cette mise à l’abri prolongée et l’augmentation des températures, associées à une situation épidémiologique qui s’améliore, une dérogation exceptionnelle aux conditions de mise à l’abri des gallinacés est accordée, jusqu’au 15 novembre 2022. A ce titre, l’âge limite pour lequel les mesures s’appliquent est abaissé de 10 semaines à 8 semaines pour les volailles de chair.

Par ailleurs, dans les communes situées en ZRP restent interdits :

  • l’organisation de rassemblements ;
  • le transport et de lâcher de gibiers à plumes.

De plus, les mesures suivantes restent applicables dans toutes les communes :

  • la surveillance clinique quotidienne dans les élevages commerciaux ;
  • l’interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l’arrivée de la France ;
  • la vaccination obligatoire dans les zoos pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet.

Pour la transport et l’utilisation des appelants, veuillez prendre connaissance de la note de la FDC 71 relative à l’arrêté ministériel du 17/09/2021.

Malgré cette baisse du niveau de risque, des foyers sont encore détectés quotidiennement dans certaines zones, justifiant le maintien de mesures de restriction pour éviter toute diffusion et recrudescence de l’épizootie. Ainsi, nous vous invitons à conserver toute votre vigilance.

En cas de découverte d’oiseaux morts ou mourants, dans la cadre de SAGIR (réseau de surveillance sanitaire de la faune sauvage), contactez la Fédération des chasseurs au 03.85.27.92.71 ou au 06.81.87.98.29 ou le service départemental de l’Office français de la biodiversité au 06.20.78.94.77.