N°16 - Le : 19/12/2018 https://www.chasse-nature-71.fr
Newsletter FDC 71 - Décembre 2018
Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez ici pour consulter la version en ligne.

 

 


Organisation et fonctionnement de la FDC 71
Vincent AUGAGNEUR nommé Directeur
V. AUGAGNEUR
V. AUGAGNEUR
Entré à la Fédération des chasseurs de la Saône-et-Loire en septembre 2001 comme agent de Fédération, Vincent Augagneur, agé de 41 ans, a été nommé Directeur par le Président et son conseil d’administration depuis le 15 octobre 2018. Ses relations avec les adhérents, ses diverses formations délivrées, ses relations avec les partenaires lui ont permis de mesurer l’enjeu du monde de la chasse dans notre département.

Dernièrement, il occupait la fonction de Responsable du Pôle Technique Territorial et du Pôle Formation.

Nous lui souhaitons une pleine réussite dans ses nouvelles fonctions.


Aménagements favorables à la faune sauvage
Des intercultures conjuguant intérêts faunistiques et agronomiques

Les intercultures sont des cultures intermédiaires pièges à nitrates (CIPAN) qui répondent sur le plan réglementaire (directive dite « nitrates ») à un objectif environnemental de protection de la qualité de l’eau. Certains couverts présentent de multiples intérêts : agronomique, antiérosif du sol, paysager ou faunistique (pollinisateurs, auxiliaires, petits gibiers). Pour la faune sauvage, les intercultures offrent une zone de refuge et mettent à disposition une ressource alimentaire (végétaux et insectes).



 

Pour ces différentes raisons, la FDC 71 a décidé depuis 2013 d’accompagner financièrement à hauteur de 25 % du coût des semences, les exploitants faisant le choix d’implanter des mélanges favorables au gibier. Cela fait suite à la signature d’une convention entre la FDC 71, la FDC 21 et la Coopérative agricole et viticole Bourgogne du Sud pour un programme de développement de l’implantation d’intercultures conjuguant intérêts agronomiques et faunistiques. Cette action s’inscrit dans le dispositif Agrifaune, dispositif destiné à faire travailler ensemble chasseurs et agriculteurs en faveur du développement d’une agriculture de production respectueuse de la petite faune de plaine.


 

En 2018 deux mélanges d’intercultures étaient proposés par l’intermédiaire de la Coopérative Bourgogne du Sud, le Chlorofiltre MTR (Moutarde, Trèfle d’Alexandrie et Radis) et le Prosol Azote (Vesce commune, Phacélie et Trèfle d’Alexandrie).Ces deux mélanges possèdent un fort intérêt faunistique (refuge et nourriture pour le petit gibier), un intérêt mellifère pour les pollinisateurs et un intérêt agronomique par la captation d'azote et sa restitution à la culture suivante ainsi que la restructuration du sol.


Cette année 2018, la surface des intercultures implantée en Saône et Loire est en forte hausse avec 2 394 hectares (2 260 ha de Prosol Azote et 134 ha de Chlorofiltre MTR). Elles ont été semées par 100 exploitants agricoles sur 61 communes du département. Cette surface est 3 fois plus importante que l’année 2017 qui était jusqu’à présent l’année de référence.


En raison de conditions climatiques très délicates cette année, les exploitants ont eu la possibilité de faucher les intercultures pour produire du fourrage.


 



    

La Région Bourgogne Franche-Comté, dans le cadre d'un réglement d'intervention spécifique soutient les aménagements agricoles novateurs comme les intercultures mis en oeuvre par les Fédérations départementales des chasseurs.


Ensemble pour nettoyer les berges des cours d'eau
L'opération "Fleuves et rivières propres"


Après la réussite de l’opération  « Fleuves et rivières propres » de 2018 qui a rassemblé 103 personnes en Saône-et-Loire lors d’une matinée pour nettoyer les berges de la Loire et qui a permis de collecter 24 m3 de déchets divers, chasseurs et pêcheurs du département* repartent pour l'édition 2019.

L'objectif de relayer cette opération nationale « Fleuves et rivières propres » le 1er samedi de mars est de rassembler un maximum de personnes (chasseurs, pêcheurs, randonneurs, cyclistes, riverains…) lors d’une matinée pour nettoyer les berges des fleuves et rivières de France. La date n’est pas choisie au hasard ; elle correspond en effet à l’époque de l’année où la végétation est la plus basse, où la reproduction des oiseaux n’a pas commencé et où les saisons de chasse et de pêche sont fermées.

Au niveau national, la Fondation pour la protection des habitats et de la faune sauvage gère cet événement . Pour l'édition 2018, l’opération a été menée sur 70 points de rendez-vous répartis sur une dizaine de départements. Plus de 2500 bénévoles (randonneurs, mariniers, chasseurs, pêcheurs, riverains...) ont effectué un ramassage estimé à plus de 450 m3.

Depuis 7 ans relayée uniquement sur les bords de Loire, l'édition 2019 va être d'envergure car des sites de collecte sont également prévus sur l'Arroux, la Saône et la Seille.

Notez dès maintenant la date du samedi 2 mars 2019 et rejoignez nous sur un des sites ci-dessous. Le rendez-vous est fixé à 8 h 30. Cette opération s'adresse à tous, adultes et enfants. Pas d'inscription préalable pour participer, il suffit de se rendre sur un des points de collecte où le responsable du site vous accueillera. Des gants, un gilet fluorescent à l'effigie de l'opération et des sacs vous seront remis. Le retour est prévu à 11h30. Un verre de l'amitié est offert à chaque point de collecte en fin de matinée.










Artaix


Bourbon-Lancy


Digoin


Vindecy




Autun


Gueugnon



Louhans


La Truchère



La Chapelle de Guinchay


 

 

Les lieux précis de rendez-vous seront prochainement communiqués.

* Les partenaires en Saône-et-Loire en 2018 :

Les pêcheurs : la Fédération pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique, l’Association départementale agréée des pêcheurs amateurs aux engins et filets de Saône-et-Loire, l’Association agréée des pêcheurs professionnels en eau douce de la Saône, du Doubs et du Haut-Rhône ainsi que les Associations agréées de pêche et de protection du milieu aquatique (AAPPMA) locales

Les chasseurs : la Fédération des chasseurs de la Saône-et-Loire, l'Association départementale des chasseurs de gibier d'eau (ADCGE 71) et les chasseurs locaux

  » Retrouvez les informations mises à jour de "Fleuves et rivières propres" en 71  



Patrimoine culturel
Hubert Heinrich et la trompe de chasse, plus qu’une passion, un sacerdoce…
Hubert HEINRICH
Hubert HEINRICH
Tous les amateurs de trompes de chasse le connaissent. L’ensemble des sonneurs ont en effet dans leur répertoire une pièce musicale signée de sa main. Hubert Heinrich, franc comtois d’adoption depuis 1976, est un nom incontournable pour tous les amoureux de cet instrument mythique qui fait frissonner depuis des siècles les chasseurs de tous horizons !

Hubert est né en 1953 en Alsace. Il est initié très jeune à la trompe par son père, René, fondateur du Rallye Trompes des Vosges, l’une des meilleures formations françaises pratiquant cet art de bien sonner. A 14 ans, Hubert rejoint ce groupe comme chacun de ses quatre frères. Quelques années plus tard, il en devient le directeur musical. Sous son impulsion, le Rallye Trompes des Vosges devient un formidable outil de promotion de la trompe musicale à travers l’Europe. A l’appui de cet essor, d’innombrables fanfares de maîtres, de fantaisies pour les ensembles de trompes, de trois messes de Saint-Hubert, de nombreuses pièces associant trompes et orgue, trompes et piano ou encore des chœurs… seront créés. Il collaborera notamment avec le célèbre compositeur Pierre THILLOY, contribuant à la création de son Requiem et d’un « ballet équestre » en cinq actes. Enfin, dès le printemps 2017, il signe une formidable fresque musicale de fanfares autour de la chasse à tir associée à la production d’un livre de pédagogie d’une exceptionnelle limpidité pour l’apprentissage de la trompe, partant de zéro.

Pédagogue dans l’âme, il a parcouru bénévolement durant quarante ans des centaines de milliers de kilomètres pour aider au développement d’un grand nombre de formations de sonneurs. Souvent, cette collaboration s’est transformée en relation amicale scellée de manière originale par la création d’une œuvre spécifique (fantaisie) dédiée à chacun des groupes visités. Ainsi, les sonneurs belges, luxembourgeois, allemands, autrichiens, suisses et de toutes les régions françaises ont bénéficié de son enseignement précieux.

Considéré comme le plus grand compositeur pour trompes de tous les temps, Hubert HEINRICH a cependant de nombreux autres « cors à son art » ! Dans bien des cas, il ne lui faut guère plus de temps pour concevoir une œuvre qu’il ne lui en faut pour la jouer, ce qui est une prouesse extraordinaire dont lui-même ne peut pas donner d'explication rationnelle.

En s’associant avec les plus grands musiciens solistes internationaux, il a réussi à rehausser l’image de la trompe, alors archaïque, et inscrite dans le folklore populaire, vers les sommets d’une plus noble considération musicale. Avec Matthieu GUILLOT, brillant sonneur franc-comtois, il a donné des concerts et enregistré avec le plus grand corniste allemand actuel Wilhem BRUNS (cor naturel). Avec Matthieu, en partie son élève, il a eu à cœur de hisser haut le talent d’un grand nombre de jeunes, car il estime qu'à maintenant 65 ans, ce n’est plus lui l’avenir de la trompe.

Lorsqu’on demande à Hubert d’où lui viennent cette frénésie musicale, cet inlassable combat, ce goût constant du bon et du meilleur, il répond :

« Sans doute la rigueur et l’éducation familiale y sont pour leur part. L’entourage de cinq frères est d’une richesse incommensurable. La présence dans la famille d’une exceptionnelle organiste en la présence de Christine PAGES (l'épouse de mon frère Bernard) avec qui, depuis plus de 30 ans, nous avons donné de très nombreux concerts. Des personnalités, notamment belges comme Claude et Danielle GOSCIAUX, René VERHAGHEN nous ont soutenus et conduits dès notre jeunesse vers le bien, l’effort, la persévérance, le partage, l’amitié, la base sociétale nécessaire à un bon équilibre. D’autres ont su imprimer leur marque de sympathie à mon égard : Messieurs Pierre DAILLANT, Jean-François FEDRY, Louis COTTIN, Albert VOGELWEITH, Guy et Sophie de LAPORTE, Jean-Pierre BOURQUARD, Gibert MELLET, Pierre ARCHAIMBAULT… et bien évidemment la pléthore de musiciens avec qui j’ai été en relation ; qu’il s’agisse de cornistes, d’organistes, de chefs d’orchestre, de trombonistes, de trompettistes, de chefs de chœur, de pianistes et de compositeurs ».

Si la musique a été le fondement de la passion d’Hubert, la chasse n’a pas manqué d’être au centre de ses actions.

 

Source et remerciements : article proposé par la Fédération départementale des chasseurs du Doubs

  » Accès au site internet de l'Institut Hubert Heinrich de musique de trompe sur lequel vous avez accès à des extraits musicaux  



Formations 2019
Catalogue pour les chasseurs
La formation continue est une des missions principales des Fédérations départementales des chasseurs qui doivent conduire des actions d’information, d’éducation et d’appui technique à l’intention des gestionnaires de territoires et des chasseurs. Le catalogue des formations 2019, élaboré annuellement par la FDC 71,  propose 12 formations dont certaines d’entre-elles sont réalisées en partenariat avec les associations départementales de chasse spécialisée ou d’autres organismes. Sécurité à la chasse, connaissance des espèces, sanitaire font partie des sujets traités. Par ailleurs si vous souhaitez chasser à l'arc, piéger, devenir garde-chasse particulier ou être un chasseur formé à l'examen initial du gibier sauvage alors vous devez suivre les formations correspondantes.

 

 

 

  » Catalogue des formations 2019  


Pour les non chasseurs
logo_chasse_accompagnée2Vous pouvez « essayer » la chasse avec  la Chasse accompagnée qui permet de chasser, avec une arme pour deux, dès l’âge de 15 ans et gratuitement pendant un an après une formation pratique élémentaire aux côtés d’un parrain détenteur du permis de chasser depuis plus de 5 ans. Elle est accessible aux jeunes mais aussi à toute personne désireuse de découvrir la chasse avant de passer son examen du permis de chasser.


Vous pouvez "devenir chasseur" en vous inscrivant pour suivre les formations obligatoires pour pouvoir passer l'examen national pour obtenir votre permis de chasser.

Pour toute information complémentaire, contactez la Fédération des chasseurs au 03.85.27.92.71.

 


Soutien aux agriculteurs
Mieux dans mon métier
Les relations sont étroites entre les représentants des exploitants agricoles et la Fédération des chasseurs de la Saône-et-Loire. Nous avons besoin des uns des autres. Le mal-être des agriculteurs est une réalité et la Fédération s'associe au monde agricole pour que chaque exploitant, comme la Chambre d'agriculture le décrit dans la plaquette "Mieux dans mon métier", puisse explorer de nouveaux horizons, partager des expériences et se projeter dans l'avenir.

  » Plaquette "Mieux dans mon métier" de la Chambre d'agriculture 71  



A noter dans l'agenda
Assemblée générale de la FDC 71
L'assemblée générale 2019 de la Fédération départementale des chasseurs se tiendra le samedi 20 Avril à partir de 8 h 30 à l'Embarcadère de Montceau les Mines.

Les 30 ans de la FACCC
Réservez d'ores et déjà vos dates pour cet évènement incontournable de 2019 pour les amoureux des chiens courants...

  » Retrouvez dans l'agenda le détail de ce rdv  



Fédération Départementale des Chasseurs de la Saône et Loire
Le Moulin Gandin - 24 rue des 2 Moulins, CS 90002 - 71260 VIRE
Tél : 03.85.27.92.71
https://www.chasse-nature-71.fr

Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre d'information, vous pouvez vous désinscrire en cliquant ICI
© Fédération Départementale des Chasseurs de la Saône et Loire

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent
(art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez-vous à Fédération Départementale des Chasseurs de la Saône et Loire, Le Moulin Gandin - 24 rue des 2 Moulins, CS 90002 - 71260 VIRE ou à fdc71@chasseurdefrance.com