N°3 - Le : 06/05/2015 https://www.chasse-nature-71.fr
Newsletter - Mai 2015
Vie de la Fédération des chasseurs
Retour sur l'AG du 11 avril 2015
Médaillés et meilleurs candidats au permis de chasser récompensés
Médaillés et meilleurs candidats au permis de chasser récompensés
Le Président Jacques PELUS, le conseil d’administration et les personnels de la Fédération des chasseurs de la Saône-et-Loire ont accueilli leurs adhérents le 11 avril 2015 à l’ALTO au CREUSOT pour la tenue de l’assemblée générale.

Les représentants des maires, des forestiers, des agriculteurs et des pêcheurs étaient venus témoigner de leur soutien aux chasseurs. Le tout nouveau Conseil Départemental avait aussi tenu à apporter « un soutien moral dans l’attente d’un soutien plus concret » en la personne de son vice-président. Par contre, un seul parlementaire, le sénateur EMORINE a pris le temps de partager les travaux des chasseurs.

Dans son rapport, le président a voulu convaincre que les menaces qui pourraient peser sur la chasse pouvaient être transformées en autant de chance si chaque chasseur s’approprie le concept de chasse durable et participe à la bataille de l’expertise et de la démonstration du poids économique de la chasse. Il est aussi revenu sur les manifestations qui ont marqué les 90 ans de la Fédération en 2014.

Côté finances, les indicateurs sont au vert et s’il a fallu se résoudre à augmenter de 2 € la cotisation fédérale pour compenser la baisse du nombre de chasseurs, tous les prix sont à la baisse pour le financement du compte dégâts de grand gibier : la fourchette du prix des bracelets sangliers passe de 30/45 € à 27/37 €, le timbre grand gibier passe de 27 à 25 € et la participation des territoires baisse de 35%.

Il faut aussi souligner que ces prix sont nets, aucun frais de dossier ni cotisation spéciale ou exceptionnelle n’est prélevée à la FDC 71 au moment de la validation des permis !

Juliane RAVAT, chargée d’études par les Fédérations des chasseurs du Jura et de la Saône et Loire, a présenté les travaux conduits avec l’ONCFS pour mieux connaître l’état et le fonctionnement des étangs de la Bresse et permettre une meilleure gestion.

L’assureur partenaire de la Fédération a présenté le contrat groupement de chasseurs élaboré en concertation avec les Fédérations de la région et a insisté sur la nécessité d’être assuré même pour les petits groupes de 2 ou 3 amis.

Le président PELUS est revenu sur les dispositions règlementaires du Schéma en matière de sécurité et notamment sur l’obligation lorsque l’on part à la chasse d’avoir dans sa poche ou son dos de veste une casquette ou un gilet orange. (Consulter les orientations Sécurité des chasseurs et des non chasseurs du SDGC)

Le directeur a présenté la convention signée avec les Procureurs de la République et l’ONCFS aux termes de laquelle les contrevenants aux règles de la chasse et de la sécurité se verront proposer des stages de sensibilisation au lieu de poursuites pénales.

La prolifération du ragondin a été abordée par plusieurs intervenants et ce sujet a donné l’occasion à Guy BEAUCHAMP, président de Cultivons nos Campagnes de pousser un coup de gueule sur les tracasseries administratives.

Enfin, les propositions de la Fédération pour la prochaine saison de chasse ont été présentées. L’arrêté du Préfet devrait être publié en juillet.




















Quelques unes des propositions Ouverture générale : dimanche 20 septembre 2015 à 8 heures
Fermeture générale : lundi 29 février 2016 au soir
Généralisation de la possibilité de tir d’été du sanglier
Lièvre à l'Est de la Saône : ouverture le 20 septembre et fermeture le 1er novembre (sauf zone plan de chasse) et chasse permise uniquement le dimanche
Lièvre à l'Ouest de la Saône : ouverture le 4 octobre et fermeture le 13 décembre

 
Frédéric BROCHOT, vice-président du Conseil départemental
Frédéric BROCHOT, vice-président du Conseil départemental
Clôture de l'AG par Georges BOS, Sous-Préfet de Louhans
Clôture de l'AG par Georges BOS, Sous-Préfet de Louhans


AVEC LE PRINTEMPS
Collisions avec la faune
Source : D. GEST
Source : D. GEST
Pour un grand gibier blessé, pensez à faire appel à un conducteur de chien de sang

A cette période, de nombreux déplacements de la faune terrestre sont constatés. Du hérisson au grand gibier, il n'est pas rare de voir des animaux écrasés.

En cas de collision avec un cerf, un chevreuil ou un sanglier et si l'animal est mort alors l'automobiliste doit savoir qu'il peut conserver le grand gibier tué accidentellement lors de la collision quelle que soit la période de l'année. Il doit néanmoins, préalablement au transport de cet animal, avoir prévenu la gendarmerie ou la police. Il ne pourra pas céder le gibier à un tiers. Tels sont les principes inscrits à l'article L. 424-9 du Code de l'environnement.

Pour tout autre animal, le conducteur ne peut s’approprier l’animal et il doit le laisser sur place. ll reviendra au maire de la commune d’avertir une société d’équarrissage.

En cas de grand gibier blessé, vous pouvez faire appel à un conducteur de chien de sang pour effectuer une recherche au sang. Un conducteur est une personne qui a suivi une formation spécifique et ayant présenté avec succès un chien à une épreuve cynophile officielle de recherche au sang. Son intervention permet de rechercher l'animal blessé et d'achever ses souffrances en cas de besoin. Cela vous permet de récupérer l'animal. L'intervention d'un conducteur de chien de sang est bénévole et les recherches sont effectuées gracieusement.

Liste des conducteurs de chien de sang intervenant en 71
Pour les dégâts au véhicule, il convient de faire une déclaration à son assurance.

 

Des activités nature sans risque
Avec les beaux jours, les activités de pleine nature sont de retour. De la préparation du jardin aux randonnées dans la forêt en attendant des jours plus chauds pour profiter des plaisirs de la baignade, les utilisateurs de la nature sont nombreux.

Certaines maladies sont transmissibles de l’animal à l’homme ; ce sont des zoonoses. La contamination peut se faire lors d’un contact direct avec les animaux ou par contact avec un environnement contaminé. Chaque année en France, des cas humains de leptospirose, d’échinococcose et de maladie de Lyme sont référencés. Ces pathologies peuvent être très graves surtout si elles ne sont pas diagnostiquées rapidement.

Alors pour ne pas rapporter de mauvaises surprises, il suffit de prendre quelques précautions. Et en cas de souci de santé, n’oubliez pas d’indiquer à votre médecin que vous pratiquez une activité de nature et précisez laquelle.



































Activités à risque Prévention Causes de la maladie Plus d'informations
Leptospirose Baignade, canoë, pêche, chasse et piégeage du ragondin et rat musqué
Eviter les baignades dans des eaux stagnantes à l’ombre (baignade, contact eau).

Porter des équipements de protection (gants, bottes, cuissardes)

Manipuler les animaux avec des gants (rats, ragondins).

Limiter les populations de rongeurs.
Bactéries du genre Leptospira
Les leptospires ont la capacité de traverser la peau saine et les muqueuses (œil, nez, bouche).

Contamination par l’urine des animaux porteurs (rat, ragondin…) soit par contact direct des animaux ou par l’environnement naturel (rivières, étangs, cours d’eau…) lors d’activités aquatiques.
Enfants
Adultes   Fiche maladie
Echinococcose Cueillette des baies, des fruits rouges ou des plantes sauvages, mangés crus ou peu cuits, jardinage, contact avec des chiens ou chats non vermifugés, piégeage et chasse du renard. Se laver les mains avec du savon après avoir touché la terre, manipulé ou caressé un animal et avant de passer à table.
Ne pas manger de plantes ou des fruits sauvages crus même après congélation (pissenlits, champignons, fraises des bois, myrtilles, mûres…).

Laver systématiquement les fruits et les légumes.

Penser à faire vermifuger les animaux de compagnie.
Ver parasitaire de la famille des ténias : Echinococcus multilocularis.
Contamination par contact avec le pelage ou l'arrière train d'un renard ou d'un animal de compagnie contaminé (chien ou chat)

Contamination par consommation de végétaux souillés (plantes, fruits…) par des déjections de renards, chiens, chats contaminées.
Enfants
Maladie de Lyme ou Borreliose de lyme Promenade, ramassage des champignons, camping, chasse, piégeage…
Porter des vêtements longs lors de sorties en forêt.

Inspecter son corps au retour et si présence de tiques, utiliser un tire-tique (vente en pharmacie) et retirer dès que possible.
Bactérie du genre Borrelia. Contamination par piqûre de tiques infectées par la bactérie Enfants


 


LOI BIODIVERSITE
De l’enjeu majeur de la sauvegarde de la biodiversité partagé par le monde de la chasse… aux attaques anti-chasse
Le projet de Loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages portée par Ségolène ROYAL, Ministre de l’Ecologie, du développement durable et de l’énergie a notamment comme objectif : faire de la France un pays exemplaire en matière de reconquête de la biodiversité.
Le Président de la Fédération nationale des chasseurs (FNC), dans une publication consacrée à la Loi biodiversité, notait en introduction : « La loi Biodiversité s’apprête à témoigner de la volonté d’exemplarité de notre pays pour se doter des moyens de répondre à un défi qui conditionne en partie notre avenir et celui de nos territoires. »

Le projet de Loi a été présenté à la presse le 12 mars 2015 et voté en première lecture par l'Assemblée Nationale le 25 mars 2015. Ce passage devant les députés a entrainé une réaction de la FNC qui, par son communiqué de presse en date du 20 mars intitulé « Loi biodiversité : les chasseurs déçus et en colère », souhaite mobiliser les parlementaires lors des futurs examens du projet de loi. La prochaine étape étant le passage du projet de Loi au Sénat.

 

 

 


Permis de chasser
Examen unique
Monsieur PATAY, inspecteur de l'ONCFS
Monsieur PATAY, inspecteur de l'ONCFS
Pour chasser, il faut être titulaire du permis de chasser qu’on obtient après avoir réussi un examen.
Depuis le 1er Janvier 2014, l’examen du permis de chasser se compose d’une seule séance qui regroupe des exercices pratiques et un atelier de questions théoriques.

L’examen est noté sur 31 points, le candidat est reçu s’il obtient un minimum de 25 points, à condition de ne commettre aucune faute éliminatoire aux exercices pratiques ou à l’atelier des questions théoriques. La durée de l’examen est d’environ 30 minutes.

Schéma théorique de l’examen permis de chasser
Un candidat est convoqué à l’épreuve unique par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) uniquement s’il a  assisté aux séances de formations obligatoires.

2014 : 1ère année d’application de l’épreuve unique

Au niveau national, sur 27384 candidats qui se sont présentés à l’épreuve unique, 71 % ont obtenu leur examen du permis de chasser.
En Saône-et-Loire, le taux de réussite a été de 80 % (198 candidats reçus).

Formations obligatoires
Elles sont dispensées par la Fédération départementale des chasseurs.
En Saône-et-Loire, vous pouvez vous inscrire toute l’année à l'examen du permis de chasser ; il suffit de contacter Muriel TOANEN en charge de la gestion des candidats. Pour 2015, les formations et les examens sont dispensés de février à octobre, répartis sur 5 périodes de l’année.

La formation théorique est dispensée par Stéphane CAMUS, technicien cynégétique au siège de la FDC 71 à Viré. Lors d’une journée, il devra évaluer les connaissances des candidats sur les différents thèmes que sont : Connaissance de la Faune Sauvage et de ses habitats, Connaissance de la Chasse, Lois et règlements concernant la police de la chasse et la protection de la nature, Emploi des armes et des munitions. Dès l’inscription d’un candidat, la FDC 71 remet gratuitement le manuel de préparation du permis de chasser.

La formation pratique se déroule quant à elle au Creusot au Centre de formation du permis de chasser. Quatre techniciens se relaient pour dispenser les ateliers pratiques aux candidats : Vincent AUGAGNEUR, Edouard BUISSON, Anthony MORLET et Gilles PERROT.




Fédération Départementale des Chasseurs de la Saône et Loire
Le Moulin Gandin – 24 rue des 2 Moulins, CS 90002 – 71260 VIRE
Tél : 03.85.27.92.71
https://www.chasse-nature-71.fr

Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre d'information, vous pouvez vous désinscrire en cliquant ICI
© Fédération Départementale des Chasseurs de la Saône et Loire

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent
(art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez-vous à Fédération Départementale des Chasseurs de la Saône et Loire, Le Moulin Gandin – 24 rue des 2 Moulins, CS 90002 – 71260 VIRE ou à fdc71@chasseurdefrance.com